COMMODE

La commode est l’autre grande nouveauté de l’époque Louis XIV :

Elle apparaît vers 1700, une trentaine d’années après le bureau.
C’est un meuble assez bas, plutôt d’apparat ; d’ailleurs, la capacité de rangement est limitée : un petit tiroir de part et d'autre d'un médaillon central.
Cette commode comprend en tout huit pieds : quatre en vis soutenant les tiroirs et quatre courbes supportant plutôt le marbre. Notons deux différences d’importance par rapport à l’exemple précédent : les deux rangs de tiroirs s’étendent sur toute la longueur de la façade ; et le plateau n’est plus marqueté – trop fragile – mais de marbre. Les courbes annoncent le style Louis XV.
Étrangement, ces premières commodes sont qualifiées de « bureaux », comme en témoigne le duc d’Antin, directeur des Bâtiments du roi : J’ai été à Trianon pour voir le second bureau de Boulle ; il est aussi beau que l’autre et sied à merveille à cette chambre.

Le côté pratique de la commode fait son succès et lui donne son nom !
On ne sait pas exactement ce qu’on rangeait dans une commode : papiers, accessoires de jeux (cartes, dés, jetons) ? Quoi qu'il en soit, la commode – aux lignes courbes sous Louis XV, droites sous Louis XVI – sera le meuble phare du XVIIIe siècle.