Conclusion

À la mort de Louis XIV en 1715, le pays est épuisé économiquement. Tout le monde aspire au changement. Le seul héritier du monarque est son arrière-petit-fils, le duc d’Anjou, qui devient Louis XV. Il n’a que cinq ans, une régence s’impose. Elle est assurée par le neveu du roi défunt – le duc d’Orléans – qui passe à la postérité sous le nom de Régent. Celui-ci a donné son nom à un style décoratif : le style Régence.


Ouvrages consultés :
Catalogues d’exposition :
18e Aux sources du design, chefs d’œuvre du mobilier 1650-1790, éd. Faton, Dijon, 2014 ; catalogue de l’exposition présentée au château de Versailles du 6 oct. 2014 au 22 fév. 2015.
Quand Versailles était meublé d’argent, éd. RMN, Paris, 2007 ; catalogue de l’exposition présentée dans les grands appartements du château de Versailles du 21 nov. 2007 au 9 mars 2008.
Nicolas de Largillière, peintre du Grand Siècle, éd. Philéas Foog, Paris, 2003 ; catalogue de l’exposition présentée du 14 oct. 2003 au 30 janv. 2004 au musée Jacquemart-André.
James-Sarazin (Ariane), avec la collaboration de Jean-Yves Sarazin, Hyacinthe Rigaud, L’homme et son art (t.1) et Catalogue raisonné (t.2), Dijon, éd. Faton, 2016.

Mobilier et artisans sous Louis XIV :
Castelluccio (Stéphane), Les meubles de pierres dures de Louis XIV et l’atelier des Gobelins, éd. Faton, Dijon, 2007.
Gorce (Jérôme de la), Bérain, dessinateur du roi Soleil, Paris, éd. Herscher, 1986.
Lafage (Gaëlle), Charles Le Brun décorateur de fêtes, Presses Universitaires de Rennes, 2015, 322 p.

Perrault (Charles), Les hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, 1687.

Films :
La prise de pouvoir par Louis XIV, Roberto Rossellini, 1966.
L'allée du roi, adaptation pour la télévision par Nina Companeez (1995) du roman de Françoise Chandernagor, L'allée du roi, mémoires imaginaires de madame de Maintenon, 1981.